Congrès annuel 2013 – Compte rendu de la 4ème journée – 27 avril 2013

Samedi 24 Avril 2013 – 4ème journée

Ce matin, la série des trois séances d’interprétation du scanner thoracique s’est terminée. Bhavin Jankharia a fait un très bon travail, qu’il en soit remercié. Il convient aussi de remercier la société libanaise de radiologie qui assuré la modération de ces séances par trois de ses membres : Samer Abi Khalil, Daniel Mahfoud et Hassan Kanso. Pendant ce temps, Luca Richeldi nous exposait dans l’autre salle les nouveaux concepts diagnostiques et thérapeutiques de la Fibrose Pulmonaire Idiopathique.

La matinée de ce quatrième jour a été principalement consacrée à l’allergologie avec deux symposiums : le premier a permis à Pascal Demoly de nous corriger nos fausses idées sur l’immunothérapie, et le second a permis à Patrick de Lobel de nous familiariser avec l’allergologie moléculaire, outil de diagnostic plus spécifique. Une séance sur l’asthme a développé les moyens de contrôle de la maladie asthmatique par Habib Ghedira ainsi que l’hypothèse hygiéniste par Hedia Ghrairi et Carla Irani.

Le rôle de l’indacaterol a été précisé par Kai-Michael Beeh au cours d’un symposium organisé par Novartis. Le SIDA n’a malheureusement pas pu être mis au point suite à l’absence de Jacques Mokhbat. Nous nous sommes contentés des infections pulmonaires au cours du SIDA présentées par Nisrine Rizk.

En début d’après midi, la Tunisie était à l’honneur par une séance de six communications orales que des collègues de Tunis (Ibtihal Khouaja, Jihan Ben Ammar et Mohamad Nour el Attar) ont présentées. La collaboration de la Tunisie, particulièrement de la Société Tunisienne des Maladies Respiratoires et d’Allergologie et de son président Ridha Charfi mérite d’être ici soulignée. La tuberculose pulmonaire a complété ce début d’après midi et a donné lieu à la clarification de l’épidémiologie de la tuberculose au Liban par Hyam Yaacoub, de l’intérêt du quantiferon dans le diagnostic de la tuberculose par Fadi Antoun, et des nouvelles approches thérapeutiques par Ali Ben Kheder.

Le congrès s’est terminé en beauté par une première séance dédiée à l’allergie dans sa forme fatale : l’anaphylaxie, et durant laquelle Harissios Vliagoftis a mis au point l’anaphylaxie après avoir développé l’allergie aux piqures d’insectes, et Georges Dib nous a exposé un travail original sur les fourmis samsum aux émirats arabes unis ; et une deuxième séance dédiée aux maladies interstitielles pulmonaires surtout quand elles sont associées à des maladies du tissu conjonctif, et qui a été développée par Luca Richeldi.

Après ces quatre jours de travail bien chargé, un diner de gala nous a permis de nous défouler autour d’un repas traditionnel à Burj el Hamem à Broummana. Nous avons chanté avec Graziella, dansé avec la troupe de Dabké et terminé la soirée par une tombola avec tirage de plusieurs prix valeureux.

Un GRAND MERCI à tous les collègues, modérateurs, orateurs, sociétés savantes libanaises et non libanaises, sponsors et organisateurs ayant participé à ce congrès 2013 et à l’année prochaine…



1 Comment

  1. georges: tu merites le nom du georges le magnifique. merci .c’etait un congres superbe.

Comments are closed.