Congrès annuel 2013 – Compte rendu de la 2ème journée – 25 avril 2013

Jeudi 25 Avril 2013 – Deuxième Jour

Cette journée a débuté par la première séance d’une série de trois dédiées à l’interprétation du scanner thoracique, présentée de manière extraordinairement didactique par Bhavin Jankharia qui a été très apprécié par le public ; et par une séance exposant l’utilité de l’épreuve d’effort chez un malade respiratoire que Salah Zeineddine nous a servi d’une manière claire et synthétique.

Les sessions scientifiques qui ont suivies ont permis d’aborder des sujets variés dont certains chirurgicaux. Ainsi les atteintes pulmonaires éosinophiles et les maladies pulmonaires rares comme la lymphangioleiomyomatose et les maladies kystiques pulmonaires ont été développées par Jean François Cordier, Philippe Mulliez et Jean Marc Naccache. Abdelkrim Bahlaoui, président de la Société Marocaine des Maladies respiratoires, devait nous parler de la microlithiase alvéolaire mais n’a malheureusement pas pu être parmi nous pour des raisons administratives d’obtention de visa.

Le cancer du poumon a été abordé de manières différentes puisque les marqueurs tumoraux ont été discutés par Deborah Moukherjié, l’approche endoscopique par Georges Dabar, l’approche chirurgicale par Pierre Youssef, l’approche thérapeutique par radiofréquence par Antoine Hakimé.

La transplantation pulmonaire a été développée dans tous ses aspects par Hervé Mal qui en plus des nouveautés concernant ce sujet, a élaboré sur les complications qui suivent la transplantation. Le pectus excavatum a trouvé sa place au cours de cette journée. Il a été abordé par Alain Wurtz qui nous a montré que sa correction apportait une amélioration fonctionnelle cardiorespiratoire du malade.

Enfin, les voies aériennes ont eu une place de choix avec deux sessions menées de manière impressionnante par Sundeep Salvi et qui se sont intéressées aux petites voies aériennes, à la nébulisation bronchodilatatrice et non bronchodilatatrice ; et une session dédiée à la BPCO vue par trois de nos collègues : Yousser Mohamad de Syrie, Florin Mihaltan de Roumanie et Salim Nafti d’Algérie.

Trois symposiums ont complété cette journée : le premier organisé par AstraZeneca a mis au point la prise en charge de la BPCO par Pierre BouKhalil et Georges Dabar, le second organisé par Abbott a discuté de la Clarithromycine et des perspectives futures de son utilisation par Georges Juvelikian et Mirna Waked, et le troisième organisé par Boehringer Ingelheim a discuté de la nécessité de traiter le malade BPCO en envisageant son avenir par Mirna Waked. Le troisième symposium a été suivi du diner offert par Boehringer Ingelheim au restaurant Burj el Hamam du Movenpick.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en fin de matinée et a été menée d’une main de maitre par Mireille Sfeir. Après les mots de Carole Youakim, présidente du comité scientifique du congrès, de Carla Irani, présidente de la Société Libanaise d’Allergologie et d’immunologie, de Georges Khayat, président de la Société Libanaise de Pneumologie et de Georges Juvelikian, représentant le président de l’ordre des médecins de Beyrouth, Pr Charaf Abou Charaf, nous avons assisté à une présentation et à un film exposés par M. Pierre Frolla, champion du monde de plongée en apnée, et qui nous ont fait voyager dans le monde sous marin en retenant notre souffle.